Périscolaire : pour une gratuité pérenne

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, le maire de Marseille a annoncé la gratuité des activités périscolaires, exceptionnellement et uniquement, pour la rentrée de septembre 2015.

Nous sommes donc partiellement satisfaits puisque nous nous opposons, depuis le début, au caractère payant de ce service. C’est néanmoins une avancée à mettre à l’actif de la mobilisation des parents d’élèves, des enseignants et des personnels municipaux.

Manifestement, la triple peine – augmentation de la fiscalité, dégradation de la qualité des services et paiement de 2 euros par les parents d’élèves – que les élus Front de gauche de Marseille avaient dénoncée – a fait changer d’avis la majorité municipale de droite.

Pour autant, cette gratuité ne doit pas être temporaire mais pérenne, conforme aux principes de l’école de la République : publique, égalitaire, laïque et gratuite.

La mobilisation doit maintenant se poursuivre pour une véritable mise en oeuvre de rythmes scolaires respectant le bien-être des enfants et un grand plan de rénovation des écoles publiques dont certaines sont à la limite des conditions d’hygiène et de sécurité.


Valérie Diamanti et Jean-Marc Coppola
Conseillers municipaux de Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *